Chers lecteurs, permettez-moi de paraphraser l’actrice Annie Girardot sur la scène des César en 1996, par cette confession : je ne sais pas si artdeville vous a manqué, mais vous écrire bimestriellement, tenter de vous informer au mieux sur la démocratie locale, l’environnement urbain et la culture, a beaucoup manqué à artdeville.

Voilà un an que le magazine n’était plus paru, faute de financement. Le changement d’équipe à la tête des collectivités locales et de leurs services communication, principaux partenaires de artdeville, a rebattu les cartes, questionnant vigoureusement le modèle économique du magazine. Outre les personnes, les fonctionnements ont changé, et il a fallu se rencontrer, apprendre à travailler ensemble. Se remettre en question.

Dans l’intervalle, chicxulub, association éditrice de artdeville, en a profité pour promouvoir son dernier livre, Super Hérault, ces Héraultais qui changent le monde. Non sans un certain succès, qu’il n’est pas désagréable de rappeler ici, quitte à paraître immodestes :
- « Parfaitement réussi » Midi libre
- « Le livre est luxueux, les photos superbes. On découvre avec intérêt cette énu-
mération de success stories » Coup de cœur de la Gazette de Montpellier
- « Un superbe livre » France 3
- « Un très beau cadeau » Radio RCF
- « Une très bonne idée, très bien réalisée » Radio FM Plus
- « La démarche est originale et le résultat, un très beau livre »  Divergence FM
- « Le collectif réuni par Fabrice Massé a réussi un livre très original » L’Artvue
- « Coup de cœur » 7 Officiel

Merci chers consœurs, chers confrères, et merci aux souscripteurs qui ont permis cette publication. Le livre est toujours disponible en librairie, alors n’hésitez pas à le faire savoir et à en acheter quelques exemplaires supplémentaires !

Laisser un commentaire

Commentaire :